Flamme

flammage
Image

Flamme

Le principe du flammage est très simple. Ce traitement consiste à exposer à une flamme la surface du substrat à traiter ; lors de la combustion, cette flamme pouvant atteindre 1 800 °C contient de l’oxygène non consommé (flamme maigre), de l’oxygène qui se diffuse de l’environnement dans la flamme chaude et les produits de combustion (p. ex. CO2, H2O) partiellement sous forme active.
Ces radicaux très réactifs (p. ex. O, OH) peuvent casser la molécule de matière plastique à chaîne longue à la surface et se lier aux points de rupture. Ceci génère des éléments polarisés dans les molécules. La tension de surface et la mouillabilité sont ainsi accrues.
La rupture de la molécule de matière plastique à chaîne longue permet en outre à l’encre d’impression de mieux s’ancrer sur la surface, assure un gainage de la surface et a un certain effet nettoyant. Un gainage d’épaisseur microscopique, et donc invisible à l’œil nu, entraîne un épaississement de la surface et permet un meilleur ancrage mécanique.
Image
Les installations de flammage standard se composent généralement d’un dispositif de commande et d’un ou de plusieurs brûleurs. Les caractéristiques de performance du dispositif de commande et le nombre et la configuration des brûleurs doivent être spécifiés selon l’application.
Pour les essais (laboratoire), ainsi que pour les petites séries ou le standby et les réparations, le flammage manuel (FTM) est souvent employé.
L’ajout de gaz ou de précurseurs permet d’activer encore davantage les surfaces. L’ajout d’un composé de silane (procédé arcosil®) permet de déposer des couches de silicate de seulement quelques nanomètres d’épaisseur présentant une très bonne adhérence. Ceci réduit notamment l’infiltration d’humidité et offre une protection anticorrosion.
Si vous désirez de plus informations, n’hésitez pas à nous contacter pour une consultation gratuite.

Autres produits

arcospot®
plasma-arcospot-icon.png
arcojet®
plasma-arcojet-icon.png